mardi 7 décembre 2010

Analogy / Earthbound Booklet - La version Française


Analogy / Earthbound Booklet – la version Française

Informations à propos des 'Complete Recordings'.


Les fans, les collectionneurs et tous les amoureux de la musique Progressive, ont presque tous à leur disposition, l'ensemble des informations possibles et imaginables au sujet de Analogy, et ce, au travers des différentes publications Italiennes et Allemandes en leur possession. Cette nouvelle édition, cette fois-ci, propose deux titres non publiés, le plus ancien et le plus récent d'une période s'étalant sur 38 ans.

Le premier enregistrement est un titre non présent sur le single “God’s Own Land” avec des textes originaux en Italien (“Vita non so chi sei”) des débuts du groupe qui s'appelait à l'époque The Yoice. Cet enregistrement date de l'été 1971 et a été effectué dans un studio de Milan. Evidement, la qualité du son laisse à désirer, mais on peut déjà bien se rendre compte de l'état d'esprit. Plus que toute autre, cette chanson est le reflet des activités musicales de Jutta et Martin à ce moment là. Vous pouvez retrouver ce titre dans une version différente sur le premier single (sous le nom de Yoice) ainsi qu'une autre version 'accélérée' live par Earthbound de 1979. De même, il existe également un nouvel arrangement présent sur le CD '25 years Later', soit 4 versions en tout.

Le dernier titre “Il Viaggo dei Grandi Spiriti” date du 15 avril 2009. On avait ce qu'il fallait, mais rien qui vaille vraiment le coup concernant les enregistrements effectués au Rocco Abate, aussi on a décidé de reprendre, en le réarrangeant, un de nos titre de l'album “The Suite”. Il s'agit de la chanson “Intermission”, qui est un texte en Italien où la flute est mise en avant.
Inopinément, Nicola Pankoff après 36 ans d'isolement total, refit surface, et contribua à un arrangement nocturne qui s'inscrivait bien dans l'idée originale du titre. Les présences de Mauro Rattagi et du chanteur Claudio Fucci (Jutta était blessée et n'avait pu se rendre à Milan), contribuèrent à la cohérence finale de l'ensemble.


Ca, c'est pour Analogy – et que dire de Earthbound ?
Peu de choses ont été écrites au sujet de ce groupe de la fin des années 70. Sa colonne vertébrale était composée de Jutta, Martin et de Richard 'Dick' Brett. Après la séparation d'Analogy et plusieurs projets (Battiato, Collettivo Teatrale La Comune, des concerts en duo, de temps à autres accompagné de Claudio Fucci) qui n'ont pas donné les résultats escomptés, Jutta & Martin partirent à Londres en 1975 à la recherche d'expériences musicales nouvelles. Le deuxième CD présente les différentes étapes de cette époque. Après plusieurs rencontres avec Kevin Ayers, Lol Coxhill, Nico, Lady June etc.... , Jutta & Martin se lancèrent à nouveau dans un projet en duo, avec cette fois, l'aide au violoncelle de ce musicien incroyable qu'est Paul Buckmaster. En 1977, un groupe composé de Dick Brett (bs) Luigi Chiappini (claviers / flûte) et de Brian Abrahams (ex Dionne Warwick) à la batterie reprirent quelques titres du projet en duo (“Love to Paul”) en les réadaptantdans des versions jazz / rock, mais le succès commercial ne fût pas au rendez-vous. Un nouveau line-up a suivi avec Scott Hunter à la batterie (plus tard présent avec Jethro Tull sur “Catfish Rising”) et Julia Cameron à la guitare accoustique et au chant (ils ont remplacé respectivement Chiappini et Abrahams). Ils orientèrent la musique dans ce qu'il conviendrait d'appeler une sorte de “Rock Folk speed”. A partir du début 1979, Hunter et Cameron furent remplacé par Mike Morgan (mandoline / piano) et Geoff Cooper (batterie). Cet ultime line-up changea encore de style musical, pour revenir à un style plus Progressive, orienté New Wave. Ces 4 étapes sont présentes sur le CD, ainsi que la seule réalisation studio officielle de 1979 sur Archway Records, produite par David Vorhaus.
Après la séparation du groupe fin 79, plusieurs membres de l'ancien Earthbound (Scott Hunter, Dick Brett et quelques autres) se réunirent à nouveau pendant l'été 80 à Londres pour l'enregistrement de “The Suite”, composée d'anciens morceaux d'Analogy n'ayant jamais fait l'objet d'une quelconque publication. C'est sorti sur Ohrwaschl records en 1983 sous le titre “The Suite – Analogy interpreté par Earthbound”.


Cela constitue le lien entre les deux formations, dont on peut écrire qu'elles furent, vraiment , des groupes Européens.

Martin Thürn
Juillet 2009





Aucun commentaire:

Publier un commentaire