dimanche 23 janvier 2011

Arcadium


Arcadium
Haystacks Balboa ?
Non.... Arcadium




Evidement, au vu du fait que c'est le plus beau, le plus réussi, le plus cher, bref, le plus tout... ma chronique à propos du divin Breathle Awhile (j'vais essayer d'être à la hauteur...) est très attendue.... je le sais.
Pour découvrir, c'est fastoche : leur page MySpace ou l'album complet sur Youtube. Je n'ai aucun souci, vous allez immédiatement tomber sous son charme fou. Ca ne fait ça que 2 fois : sur l'Arcadium et le Spring. Ailleurs, c'est autre chose, mais ça ne tilte pas aussi vite... la prog directe est rare, à quoi cela tient-il ? Il faut un climat qui retienne tous les sens, dans le cube quoi. En route pour l'absolue magie alors ?



Come on Poor Lady.... yeahhhh !! c'est LE ARCADIUM. L'objet de tous les désirs, mais à 1000€ le bout, force est de reconnaître que pas mal d'ardeurs retombent d'un seul coup....
Courage, en 2000, Repertoire ressorti le chef d'oeuvre absolu en remasterisant les bandes originales Anglaises (et surtout pas du pressage Français qui est catastrophique, mais 'moins' cher.... 350€ 'seulement' aux dernières nouvelles).

Pressage français que voici....


Arcadium chronicle

J'ai piqué cette chronique sur l'Amazon anglais.... à ce propos, le distributeur bien connu propose le joujou à 41,76€.... pas d'affolement, faîtes comme moi.... Attendez.... jetez un oeil sur la liste Psychedelic Acid Rock créée par Mr Lionel "Melody" (hé hé), le Arcadium est dedans avec régulièrement (quand il en rentre un au siège Luxembourgeois, au compte goutte) un exemplaire direct Amazon à 14.45€ départ....


Le disque donc : ho là là, des types qui mettent du 'génie' dans leurs chroniques (surtout si ça se répète trop souvent - voir le commentaire Amazon).... warning. Bon là, c'est vrai ! De bout en bout. C'est anglais et c'est sur Middle Earth record... mais si, la boite de Londres, sur King's Street.... là :



on y va ? ce soir y'a le Floyd avec Barrett ...
1967


Middle Earth.... seulement 5 disques produits.... pas de sous.... moyens financiers dérisoires pour enregistrer les compositions de Miguel Sergides, elles resteront au paradis des musiciens; et ce, dès le premier titre : I'm on My Way, une longue suite qui inscrit nos tympans dans un climat rassurant, je n'ai eu aucun mal pour retrouver Eve, surtout que vers la 9ème minute, elle m'a fait décoller au 7ème ciel, et l'album démarre vraiment. C'est de l'Art brut, tout est évident, les inscriptions sonores font éclorent de nouvelles noises à chaque seconde, et déjà la Poor Lady (Wicked aussi... oui, je sais...) m'a attrapé. Lorsque vous ferez écouter cela à vos amis, aucun d'entre eux ne pourra plus se détacher, préparez les lits, et même si le type du dessus évoque les Doors ou Iron Buterfly, on est loin, très loin, de la brûlante Californie. Pour autant, Arcadium n'est pas moins brillant que ces gens là, loin s'en faut. D'autant qu'il est temps pour moi d'évoquer ce titre splendide qu'est Walk On the Bad Side, c'est extraordinaire Dear Piper ! L'intensité émotionnelle poussée à son paroxysme sur ce 3ème morceau (on l'aura compris, mon préféré), et comme si cela ne suffisait pas, les musiciens relancent (le plus souvent à l'orgue, mais pas toujours, à la 12 cordes fuzzée aussi) avec insistance, la musique, Woman (décidément !) of 1000 Years ne dépareille pas... pas un amoindrissement, cette première face est digne des meilleures compositions du divin Mozart sans le moindre petit défaut là....
La second side, c'est du kif, mais à l'envers (c'est la suite qui ferme).
Le single est présent en bonus add.




Ces types avaient su créer un climat et un style d'enfer, ce qui est logique puisque sur la back sleeve, il est inscrit qu'ils ont bossé avec le diable (ils évoquent très probablement les conditions matérielles....), mais que maintenant, c'est terminé (Breathe Awhile / Le Souffle Ephémère).

Je ne vais pas m'éterniser à décrire en détail chaque note, mais m'intéresser à une question simple (Arcadium n'est, hélas, pas le seul concerné) : pourquoi un tel chef d'oeuvre n'a t-il pas eu au moins un succès monstre, ambiance Led Zep IV ou Sgt Pepper ? J'sais pas moi, ou au moins une reconnaissance, un disque que l'on voit de temps à autres... chez les gens....

Peut être que je ne sors pas assez d'mon trou après tout, ou alors nous sommes en présence d'une nouvelle affaire Seznec.


Faut réparer, il n'est pas trop tard, my Dear Repertoire, ça vaut 16€ rendu.... heu.... en fait beaucoup..... beaucoup plus !

I CAN'T GIVE YOU LIE.






Robert Ellwood (voc) Miguel Serdigues (voc g) Alan Ellwood (keyb voc) Graham Best (bs voc) John Albert Paker (d)

- SP : Sing My Song / Riding Alone (Middle Earth MDS102 / Vogue Pop Music SLVMXME429 - 69)
Arcadium single

- LP : Breathe Awhile (Middle Earth MDLS302 / Vogue Collection Loisir Pop Music SLVLXME Fra et sur Astor en Australie - 69) Masterpiece - Ultra Indispensable Réed CD Repertoire en 2000 / Akarma AK239 en 2003

Aucun commentaire:

Publier un commentaire