mardi 25 janvier 2011

Velvet Underground



VU1

Mai 66 : Le plan 'Amoureux de la belle....'
vous oubliez vite là !


Nico (voc) Angus MacLise puis
Maureen Tucker (d) Lou Reed (voc g) John Cale (g, vl voc) Sterling Morrisson (bs)




ALORS LA!













We're Gonna Have a Real Good Time Together !!!!!

Le Groupe, le disque à la Banane autocollante, le Mythe absolu !!!

Quand le Fight
parce que la de la Bagarre là, y'en a ! Elle est même incessante. Lorsqu'ils ne s'engueulent pas (ou plus....), le groupe ne vaut pas un tréteau.... Loaded.... accouche de son plus beau fleuron... c'est pour l'Eternité !!!! Archi Légendaire !!!! Sans le Velvet, le Punk n'aurait pas existé (tout du moins, pas sous la forme que nous connaissons).... ce qui, avouez le, aurait été franchement regrettable !

Fin 65, Angus MacLise (La Monte Young) quitte de Velvet car il refusait d'être.... PAYE pour jouer !
VU2
Un cas. Devenu globe trotter, il terminera sa mystérieuse vie aventureuse en 79 à Katmandou (tuberculose).
Depuis, à intervalles irréguliers, des illuminés divers et variés, déclarent à ceux que cela intéresse, qu'ils ont retrouvé des bandes du Velvet avec MacLise aux drums....
Ce personnage est archi légendaire, car il est la figure de proue de pas mal d'allumés expérimentaux de tous poils à travers la planète. Je leur consacre quelques lignes à la fin de l'article.



- SP : All Tomorrow's Parties / I'll Be Your Mirror (Verve VK 10 427 - Juil 66) mono

VU3


- SP : Sunday Morning / Femme Fatale (Verve VK 10 466 - Dec 66) No PS mono

VU4


- Flexi : White Wind (by Peter Walker) / Loop (Americom NYC - Dec 66) Supplément du magazine Aspen

VU5 C'est La Pièce la PLUS recherchée de toute l'Histoire du Rock (2 inédits...). Ne rêvez pas !


- untitled (aka index) Fev 67 mono 1 face

VU6

Offert aux clients réguliers de la Factory par Andy Wharol, qui faisait écouter au passage, les maquettes de l'Album, et offrait un petit livre....

VU7







- 1st LP :

The Velvet Underground & Nico








(Verve VS 5006 - Mars 67)

VU8

Vous fantasmez ???? NORMAL ! Redescendez sur terre, ce n'est qu'une image.... ça va passer !




S'il n'y a qu'un seul disque à posséder, c'est celui là ! Cet album n'est pas une Evolution, c'est une Révolution ! Ses créateurs, dotés de caractères épouvantables, basés sur le nihilisme, la critique, ancrés dans les bas-fonds sordides où la dope dure règne en Maîtresse absolue, vont donner au 'Underground' ce qu'il y a plus beau. A ce niveau, il n'est pas usurpé d'employer le terme de 'Génie'.

Et pourtant... ça attaque 'gentiment'. Insidieusement aussi. Ce Dimanche matin blanc ne présage rien de bon.... Il est chanté par un Lou à la voix d'angelot (imitation d'une voie féminine) qui rappelle, à qui veut bien l'entendre, qu'il est contre l'imposition de la chanteuse.... Bien vite, la platitude (l'ennui, le quotidien...) prend le relais.... Lou attend son mec, avec $26 en poche.... Et p'tit blanc, qu'est ce que tu branles ? Ultra Malsain.

Ho la la ! C'est absolument fabuleux !!!! A la rythmique totalement répétitive et plate (une seule note au piano...), vient s'ajouter la folie John Cale. Sa parano totale s'exprime par sapes lancinantes de violon alto qui vous torpille la tête, pendant que Lou s'est rabattu sur un pauvre black avant de retourner chez lui pour 'Working Home' (en clair 'se défoncer'...). C'est tout ? non non. Au fil du titre est apparu un jeu de basse, qui, si vous avez un bonne chaine (attention les enceintes, il faut jouer fort.... comme le groupe sur scène)


VU9

va vous pénétrer les tripes (avec l'original, on arrive à les faire vibrer...) au plus profond de vos entrailles. Agissant par saccades de plus en plus puissantes, le bassiste envahit le domaine sonore pendant que la rythmique de Lou s'est enrichie. Il créé un Climat. Maureen joue debout, sur des drums totalement dépouillées (pas de cymbales).... C'est Destroy à Mort ! L'Héroïne danse sur chaque note et Lou conclut 'That's All right !'.
Ensuite.... y'a tout là dedans. La tendresse (Nico), la Folie (Venus in Furs § The Black Angel Death Song § European Son), 2 chefs d'oeuvres immenses (Run Run Run et surtout There She Goes Again (Où est -elle encore fourrée ?) avec son changement de rythme ravageur, les textes (Heroïn) etc...etc...
Le disque est diversifié et d'une puissance folle (au moins égale à celle des Doors), cet album vous mine et vous imprègne à vie dans une beauté et un talent absolus (Intro d'European Son). Il ronge dans ce que vous avez de plus pervers et de plus bas aussi...
Ambiance pesante Sarabande Noire et Sordide, encadrée par le 'faiseur de tendance' Andy Warhol, le Diable a trouvé de sacrés serviteurs à la Factory !

Disque inégalé.... sauf par eux-mêmes.

Celui là et Closer (Etats d'Esprit proche....) ... Eternels.


VU10
23 mai 2010 : FANTASTIC ! La Banane neuve ! £1000 !!!




Allez chercher l'original sur Verve, vous y découvrirez un son qui a influencé.... tout le monde !
VU11





THAT'S ALL RIGHT!















- SP : White Light / White Heat // Here She Comes Now (Verve VK 10560 - Nov 67) No PS Mono

VU12 White en single.... Ca a existé.


Re ? Ah ben Ouais !












- 2nd LP :

White Light / White Heat








(Verve VS5046 - Janv 68)

VU13

Coup double ? Sans problème ! Enregistré en seulement 2 jours et en prise directe, c'est LE disque expérimental Ultime ! Climat Noir totalement envoûtant, il n'y a pas une seule seconde de faiblesse là dedans. Ca attaque pied au plancher avec le célébrissime White Light, qui impose un son. Et quel SON ! Il s'agit d'une rengaine lourde rehaussée d'un piano omniprésent obsédant. Tout le reste est à l'avenant.... Un texte dit par John Cale sur une voix totalement monocorde (The Gift) sur fond de guitares striées. Toujours, toujours cette rythmique profonde, jamais chiante, car jouant sur d'incessantes variations volumétriques. Cela se termine par une très longue pièce déjantée complètement dingue 'Sister Ray' de 17 minutes écrite en commun, sur fond de légendaires engeulades... Ces tensions violentes alimentant en permanence la Créativité et la Magie. Elles sont ici poussées au paroxysme du sublime.

Tout aussi légendaire et fascinant que le premier, le Velvet jette là les bases d'un monde musical nouveau.

Evidement, cela ne pouvait pas durer plus longtemps. John Cale qui souhaite continuer à explorer des chemins nouveaux quitte le groupe, en conflit avec Lou (ça vous étonne ? Tout le monde est en conflit avec Lou !), qui Lui, souhaiterait, si possible, vendre quelques disques...






Doug Yule remplace John Cale.


- 3rd LP :

The Velvet Underground








(MGM SE 4617 - Mars 69)


VU14


Ce qu'il y a de bien avec le Lou de cette époque, c'est qu'il aimerait bien faire un peu de commerce, mais qu'il n'y arrive pas du tout. Se calmer ? Pas vraiment non plus.... Lou est quoiqu'il arrive un damné. Seulement voilà.... Dieu touche aussi les damnés, même les plus pervers.... C'est souvent là où il est le meilleur !

3ème chef d'oeuvre d'affilée !










Ha !!!! Là, on ajoute le sublime subtil à la palette. Le mièvre Pop song-writer, baigné dans la folie communicatrice des 3 autres (Maureen n'est pas la dernière.... elle aura énormément de mal à faire un enfant...), le charmant organiste devient un monstre (sa guitare sur Some Kinda Love prend des sonorités perverses), Lou voit Jesus (ça admettons...), mais aussi la Mort, le Meurtre, les relations de tous types.... en essayant d'entrevoir la Lumière... Il la voit, mais pas dans sa vie.... dans sa Musique.
Aucune femme ne peut vivre longtemps aux côtés de Lou.... à moins d'être complètement atteinte (ce qui est le cas de Maureen, c'est incontestable...puisqu'elle chante... une comptine....). Et Sterling dans tout ça ? Discrètement il force le trait, pour conférer au groupe un son et un niveau de jeu encore inégalés à ce jour (sur Jesus par exemple) - certains s'en sont rapprochés de très près, le batteur de Joy Division, Stephen Morris, y a touché...à ma connaissance, c'est le seul).


Le groupe ne vend rien du tout. Se débat dans des problèmes financiers incommensurables, et ..... continue.



- SP : What Goes On / Jesus (MGM K-14057 - Mars 69) No PS mono

VU15

Exclusivement pour les boites... MGM vient de racheter Verve. Ils n'ont pas encore virer le groupe...

VU16

- EP : I'm Set Free / What's Goes On / Beginning To See The Light (MGM VU-1 - mars 69) mono

VU17

Un des 2 singles avec pochette. Disque offert aux boites avec l'album. On peut le retrouver sur le Vol 1 de Ultra Rare Trax où il a été bootlegé.

Ce sont les seuls 'Vrais' singles (c'est à dire sortis pendant l'existence du groupe). Tout le reste, c'est de la ressussée (et là, il y en a un nombre incalculable, surtout depuis que le Velvet a été 'ressuscite'.





- Live : 1969 (Mrecury SRM 2 7504 -74) double Réed CD en 2 volumes distincts

VU18


Attention, des live du Velvet y'en a plein. C'est celui là qu'il faut avoir, il est extraordinaire. Le reste.... bof (essayez d'éviter l'ignoble Max's Kansas, qui est un piquage pirate d'une groupie, officialisé par la suite....).

Le Velvet travaille sur son 4ème album qui devient encore plus légendaire, puisque la MGM refuse de le sortir..... Les 3 premiers ne se sont pas suffisamment vendus ! sic....On rêve là ! C'est un mauvais rêve.... un cauchemar !
Le Velvet se sépare. Enfin, non.... Lou quitte le Velvet.... ce qui revient au même.



Ce 4ème album existe t-il ?

Bien sûr, la MGM l'a dans ses cartons. Il dort. Oublié de tous. De tous ? Pas vraiment... Les Punks n'ont peut-être pas d'Avenir, mais ils ont des souvenirs !
C'est en 77, que la banane va être pelée. Totalement ! Exhumation de 1ère classe en service direct, l'époque ne fait pas dans la demi mesure : razzia sur le Velvet ! C'est un des notres ! (comme y'en a pas beaucoup, c'est vite fait...les Punks utilisent très peu de références).

La major est surprise, en réédite quelques uns (ça ne coûte plus rien...) et doit répondre à la fameuse question.... où est le 4ème ????



VU19

A partir de ce moment là, le Velvet s'inscrit comme un des plus grand groupe de tous les temps. Il est catalogué 'père du Punk' (ce qui est complètement con, Iggy le dira aussi...) et vend à tour de bras. Les 3 disques deviennent une référence absolue pour toute en génération de nouveaux gueulards, qui reprend ses chansons et s'en inspire ouvertement.

Le Velvet devient LE Groupe incontournable de la MGM : il l'est toujours, et, si vous voulez mon avis.... pour longtemps !


VU20
Retour vers le Futur

Le groupe est Monumental et la MGM veut bien tout ce que l'on veut (y'a intérêt...).

Elle ressort les fameuses bandes....




VU22
Ete 71 - Concert Londonien



Le 4ème album soit disant 'perdu' est réparti sur 2 disques, les voici :

VU









(Verve MGM 823 721 - Fev 68/ Sept 69 - 85) Existe en version vinyle

VU23

Ce disque est un immense chef d'oeuvre. C'est le 4ème Velvet. Il ne dépare pas des 3 premiers. On est dans l'exceptionnel quasiment tout le temps, dans le sublime souvent : 'I Can't Stand It / She's My Best Friend et surtout l'ébouriffant 'Foggy Notion' qui contient un jeu à 2 guitares à couper le souffle. MGM n'a pas sorti ça en 69 ? Complètement malades ! Comment on t-ils fait pour passer à côté ? Ils se sont basés que sur la valeur des ventes, pas sur celle du groupe....

Le disque est tellement extraordinaire qu'il fait carton plein.

Cette fois, plus de blague avec le Velvet, qui est désormais considéré comme une Pointure. La MGM, sort le reste.... et quel reste !


- Another View (Verve / MGM 829 405 - 86) Disponible également en vinyle

VU24

Certes, moins intéressant, cette 'chose' contient néanmoins 3 chefs d'oeuvres absolus qui justifient amplement son acquisition : 'We're Gonna Have A Real Good Time Together' / 'Coney Island Steeplechase' et l'exceptionnel instrumental 'Guess I'm Failling in Love' de dec 67 (avec John Cale) où l'on retrouve une dernière fois le groupe à son sommet.

Désormais, et pour toujours, LE VELVET est CULTISSIME.





Immense Respect Sterling Morrisson (décédé en 95, sur la fin il était capitaine d'un remorqueur...). Tu es Eternel parmi les Eternels.

Respect Nico. Ta voix fut rare, mais....



I Could (sleep) See for 1000 years ...








(Venus in Furs)



Groupe Us (NY) 3 ans d'Activité pour une Vie sans fin.


Précision : la Musique du groupe n'est pas Punk (on y trouve 'seulement' les éléments fondamentaux), mais son état d'Esprit l'est, ça c'est sûr !
VU25
C'est Moe qui fait la visite, car elle est la seule à pouvoir se le permettre....

Avec Sterling, ça va....
VU26
Elle a toujours été très proche du bassiste du VU... Ici à Naples en 93




John (avec son épouse et sa fille), déjà beaucoup moins simple....



John est casanier et peu bavard VU27 ,très famille aussi. Pas du tout people....
Il a accepté en 95 une invitation à un vernissage (NYC).



Alors là, j'adore.... Moe est en vacances à Venise.
VU28
Alors qu'elle doit aller faire une ballade, le propriétaire de l'hôtel lui fait servir des bières au bar. Il lui dit qu'elle a tout son temps pour les déguster et que son programme de la journée est modifié.... Alors qu'elle commence à engueuler le mec (vous savez comment sont les Américaines.... Non ? Alors ne cherchez pas à le savoir !), le type lui dit de se retourner.... Des années après, dans un lieu où personne n'est censé savoir où elle est.... y'a Lou.
VU30 J'pensais être le seul à avoir songé à ce genre de coup... Apparemment non !








Lou, t'es un sacré mec ! En 1990, le groupe répondit favorablement à l'invitation Française....
VU31
Moe dit, que ces 4 jours à Paris furent pour elle une joie immense.




VU32
Thanx Moe

Moe Tucker
PoBox 2371
DOUGLAS GA 31534
www.spearedpeanut.com
Georgie du Sud (Nord Floride)





Voir le VRAI Velvet.....en Action.... Faisable, mais pas facile


Le Velvet première époque non : ce sont des light shows psychédéliques entrecoupés d'images furtives des musiciens avec la bande son rajoutée après-coup. Aucun intérêt. Par contre, là, on a affaire à un concert dans un petit club de NY avec un son fuzz ultra destroy en prise directe. C'est Ultra-Underground et obscur. En toile de fond, un écran qui diffuse des images censées faire passer un message. J'entrevois la lumière (de la fin de la bushcherie au Viet-Nam - le même message que sur Venus in Furs.... puisque ça continue....), Moe est debout au tambourin, Sterling à gauche dans l'ombre et Doug à droite à la rythmique. Le grand Lou envoie vraiment fort : ampli distorsionné, version complètement différente de l'album (beaucoup plus trash) et développement musical du titre inédit.




Le Plan MAC LISE MANIA..... Sans Moi !











Contacté par les gens qui s'occupent de son site, j'ai répondu (c'est quand même plus passionnant que Goods Rats....). On rentre ici dans un monde avec lequel, à mon sens, il faut prendre ses distances.
VU33
C'est le monde du virtuel, sans finalité. Certes créatif (bien que ce soit tout le temps à peu près la même chose....), ces types ne vivent plus vraiment dans le réel. Ce n'est pas mon truc : Moi, il me faut un concept général avec une

FIN


Ici, ça boucle à l'infini, autour d'idées expérimentales plus ou moins valables, plus ou moins endoctrinées. Il me font chier ! Ca va bien 5 minutes ce genre de délire, qui suppose : des déplacements incessants, des investissements coûtant une fortune (toute petite diffusion), des rencontres incertaines, des remises en cause permanentes (j'aime les acquis en plomb lourd : l'observation de la Nature ou les Respect de certaines règles de Vie - j'aime le Mariage...), des types qui cherchent à l'infini (la plupart du temps sans ne jamais rien trouver de valable), et qui, au bout du compte, et c'est là le vrai danger.... vous font vaciller sur vos bases.....

Ce n'est pas complètement inintéressant (faut pas non plus déconner), mais c'est à manipuler à toute petite dose, sinon la nitroglycérine implose.

Si vous voulez des beaux allumés Underground, filez sur Culpepper's Orchard ou Twenty Sixty Six and Then.....Là, on ne perd pas son Temps !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire