jeudi 28 avril 2011

Meera Atkinson Interview



Lynd




"Aussie/French Punk-Rock Adventure is a Far and Lovely Story, but nobody knows Why..."






















Vital words indeed!

THIS IS THE PLANET

I am a rule
no ghost's fool
my law is mine
mine
sucked up
from the dirt around my roots
& yours
the ones I couldn't get rid of.
Deliver your red signals personally;
message are unreliable.
Gutsy winds tongue
the sweaty day
smell it's breath.
Touch the silky leaves of
visions dreamt up
old & ugly animals
living on the street
sympathy for the single things.
So I turn to you
& offer my womb
of honey & lemon
give me your eyes before I die give me
your legs your cock your arms & your
mouth.
The flesh of men
stripping my seas.
Venus had no public hair.
Is she standing at the window
of a stoned Manhattan skyscrapper?
who knew her to say those things?
give me the mad skies of love
why not
I'll carry a starry nights
sad
why not

guns & blood hurt.
The wheels of a car.
Venus undressing.
Give me your light.
& rags for my cheeks.

This is the planet that
taught me to cry.


Writer, journalist and, of course, singer in the grand Citadel label, Meera is the rarest, the most original, with lyrics sometimes very dark, completely detached, which constitute another aspect of the exceptional talent of the artists in Darlinghurst. Penetrate this universe is not highly sensitive with the greatest simplicity: it takes time, perseverance and audacity.

Meera is worth seeing. When you have made ​​all these efforts (to find the record too), you will enter into Punk Rock-flayed, a universe of inhabited climates and emotions adorned with the rare raw beauty, that we do not see, that we found only there.

I entered this world ....







Ecrivain, journaliste et, bien sûr, chanteuse sur le grandissime Citadel, Meera est la plus rare, la plus originale, avec des textes parfois très sombres, complètement détachés, qui constituent l'autre aspect du talent exceptionnel des gens de Darlinghurst. Pénétrer cet univers ultra sensible n'est pas de la plus grande simplicité : il faut du temps, de la persévérance et de l'audace aussi.

Meera se mérite. Quand vous aurez fait tous ces efforts (pour trouver le disque aussi), vous accedérez au Punk-Rock écorché, un univers peuplé de climats et d'émotions paré de la très rare Beauté brute, celle que l'on ne voit pas, celle que l'on ne trouve que là.

J'ai pu accéder à ce monde....





1) Hello Meera. In France, few people know Citadel, other ask me questions, do you know her? blah blah blah ... Yes, a little, a little bit... I dare not answer them. The simplest is perhaps that you present yourself. Meera, who are you?
Meera bonjour. En France, les gens connaissent Citadel, alors, on me pose des questions : tu la connais ? blah blah blah... Oui, un peu, un tout petit peu... je n'ose pas leur répondre. Le plus simple est peut-être que tu te présentes ? Qui es-tu Meera ?


That's a quite a question and I'm tempted to answer with existential angst like I'm just one of many beings that woke up and found themselves here and ever since I've been trying to find my way through the theatrical technicolour maze of so-called reality but I'll try to keep it simple - my Facebook profile byline is 'Writer. Dreamer. Lover.' It's a joke of course but also true. I'm primarily a writer, in whatever form the muse wants on any given day, and I'm a dreamer in the sense that I tend to live in a reflective, imaginative and creative way, and I do my best to love well, because cliche though it is, it's the most important thing in life and without it nothing else matters.

Meera the record


Alors ça, c'est LA question, et je suis tentée de répondre cette angoisse existentielle, que je suis juste un des nombreux êtres qui se sont réveillés et qui se sont retrouvés là, et que, depuis, j'ai essayé de trouver mon chemin dans ce dédale technicolor théâtral que l'on appelle la réalité. Mais, je vais essayer de te répondre simplement : ma signature sur mon profil Facebook est 'Writer. Dreamer. Lover'. C'est une blague, bien sûr, mais c'est également vrai. Je suis avant tout un écrivain, sous la forme que le créateur m'a un jour donné, et je suis aussi une rêveuse, dans le sens où j'ai tendance à vivre d'une façon réfléchie, imaginative et créative. Je fais de mon mieux pour aimer, aimer tout le monde, parceque, aussi cliché que cela soit, c'est la chose la plus importante dans la vie. Sans cela, il n'y a rien d'autre.





2) Je reviens sur le disque...
It is very surprising.
one enters a shifted world, which is like nothing. While we believe to have understood, just after the opening track, you guide us to a dark world, in a second time the surprise is complete with ... I say nothing, I let the people discovering ...
Over and above discovering your special universe, don't you wanted to 'confuse' the listener, forcing him to think, to be as attentive as possible, right?
What is the history of the LP?


.... on entre dans un univers décalé, qui ne ressemble à rien. Alors que l'on croit avoir compris, juste après le titre qui ouvre, que tu nous emmènes dans un univers noir, par moment la surprise est totale avec ... je ne dis rien, je laisse les gens découvrir...
En plus de pouvoir pénétrer ton univers si particulier, tu voulais 'perdre' l'auditeur, le forcer à réfléchir, à être le plus attentif possible, c'est ça ?
Quelle est l'histoire du disque ?


"WILD MEERA"











That's going back a long way. For me that record feels like it comes from a past life and in many ways it does. It was recorded close to 25 years ago and a very different me made it. I had started writing poetry as a nomadic teenager and in my early 20s I was introduced to the indie music scene in Sydney, which was very active at that time. I became close friends with people from a number of bands and I started writing songs with some of them - lyrics to their tunes - and played around with singing. After a few years I had a batch of songs that had been written with different musicians. I was also interested in poetry performed with music. I was listening to people like Wanda Robinson and Linton Kwesi Johnson, and of course poetry music stars like Patti Smith. So, I decided to get a band together and make a record of songs and poetry and music.

I was a lot less disciplined in my 20s than I am now so it was thrown together sloppily - I tended to be a one draft wonder back then, whip a
poem or some lyrics up and let them stand, with little interrogation of the work, so there are lines I still like and lines I think are shockers that wouldn't have made it to a second draft if I worked then the way I work now. Basically I called some musician friends in, held a few quick rehearsals and then took them into a studio. I don't regret the record but I certainly wouldn't go about it the same way now.





Cela remonte à loin. Pour moi, le disque ressemble, à bien des égards; à une vie passée. Il a été enregistré il y a près de 25 ans par une Meera très différente de celle d'aujourd'hui. J'avais commencé à écrire de la poésie, comme peut le faire une adolescente bohème de 20 ans. Puis, j'ai été initiée à la scène musicale indépendante de Sydney, qui a était très active à ce moment là. Je suis devenu amie avec les gens d'un certain nombre de groupes, et j'ai commencé à écrire des chansons avec quelques uns d'entre eux - les paroles de leurs chansons - j'ai également joué un peu, en plus du chant. En quelques années, je me suis constitué un répertoire de titres qui avaient été écrits avec des musiciens différents. J'ai aussi été intéressée par la poésie mise en musique. J'ai écouté des gens comme Wanda Robinson et Linton Kwesi Johnson, et bien sûr, des Rock stars comme Patti Smith. Alors, j'ai décidé de former un groupe et de faire un disque de chansons de poésie et de musique.

A 20 ans, j'étais beaucoup moins disciplinée que je le suis maintenant, et le tout a été jeté comme ça, avec négligence - à l'époque, j'avais tendance à tout à faire d'un coup, que ce soit un poème ou une chanson, et à laisser reposer, sans me poser trop de questions, donc il y a des choses que j'aime toujours, et d'autres dont je dirais qu'elles me choquent quand je regarde comment je travaillais, en comparaison à ce que je fais maintenant. J'ai appelé quelques amis musiciens, avec qui j'ai fait quelques répétitions rapides avant de les emmener dans un studio. Je ne regrette pas le disque, mais, si c'était à refaire aujourd'hui, je m'y prendrais autrement.


Meera2
I left school at 13 and never did get a basic education despite earning two degrees, one post-grad. As a result I suck at grammar, which is unfortunate for a writer....
J'ai quitté l'école à 13 ans, et n'ai jamais reçu une éducation de base digne de ce nom, malgré le fait que j'ai obtenu deux diplomes et un accessit. Il en résulte des lacunes en grammaire, ce qui est assez génant pour un écrivain...






3) Alors bien sûr...
Some years ago I would have liked to hear "This Is The Planet II", the first is so good. I spoke to Meera who answered me that now she is only singing in the bathroom. I made ​​myself in this idea, but there a few weeks ago: "Hey, Chris, I'm in a band again!!!"... I want to know everything! Immediately!
Il y a quelque années, j'aurais bien aimé entendre le "This Is The Planet II", le premier est tellement bien. J'en parlais à l'interessée qui me repondit que désormais, elle ne chantait plus que dans sa salle de bain. Je m'étais fait une raison, et là, il y a quelques semaines : "Hey, Chris, j'ai un nouveau band!"... je veux tout savoir! Tout de suite!


It's an unexpected turn all right. Over the last ten years I'd started broadening my writing horizons - branching into fiction and non-fiction as well as continuing to write poetry erratically. I didn't see myself singing outside the shower again or writing more songs and lyrics, but then I met my partner, Gregory Atkinson (who happens to have the same surname).

Greg had been the songwriter, singer and bassist for a band called Ups and Downs that was big on the indie scene back in the 80s. After that he was the songwriter, singer and guitarist for Big Heavy Stuff. We started working together and have now formed a band with Thomas Ashelford, of ex-indie bands Ashtray Boy and Big Home Orchestra. We started out recording a couple of poetry music pieces to submit to literary journals that take audio content and we're now working on songs. It's great working with those guys. They're both obscenely talented and we're excited about this surprising
development. It's early days and though we're unlikely to become household names it's a fertile time. We're just going with it with plans to work slowly toward some live performances and an album.


A vrai dire, les choses ont pris une tournure inattendue. Au cours des dix dernières années, j'avais commencé à élargir mes horizons dans l'écriture - avec des ramifications dans les mondes de la fiction et non-fiction, tout en continuant à écrire de la poésie de façon erratique. Je ne me voyais plus chanter en dehors de ma douche, ou encore écrire chansons et des textes.

Mais, j'ai rencontré mon partenaire, Gregory Atkinson, qui se trouve avoir le même nom de famille que moi.
Greg avait été l'auteur-compositeur, chanteur et bassiste d'un groupe répondant au nom de Ups and Downs, qui avait eu une renommée certaine sur la scène rock indé dans les années 80. Après cela, il avait été l'auteur-compositeur, chanteur et guitariste de Big Heavy Stuff. Nous avons commencé à travailler ensemble et on a formé un groupe avec Thomas Ashelford, ex Ashtray Boy et Big Home Orchestra. Pour le moment, nous avons enregistré deux morceaux de poésie que nous allons soumettre à des revues littéraires, pour que ces gens s'imprègnent de leur contenu. Nous devons maintenant nous concentrer sur les chansons. C'est formidable de travailler avec ces musiciens là. Ils sont tous deux incroyablement talentueux, et nous sommes enthousiasmés par leur surprenante force de créativité. Il est encore trop tôt pour savoir si nous deviendrons des noms familiers, mais les temps sont favorables. Pour l'instant, nous allons simplement continuer à progresser lentement, ce qui nous conduira à des représentations live, puis à l'enregistrement d'un album.






4) Impossible not to mention the literary activity of Meera. There is a new book in preparation ... What about?
Hey Meera ... don't you ever stop ....

Impossible de ne pas évoquer l'activité littéraire de Meera. En ce moment, encore un nouveau livre est en préparation... de quoi s'agit ?
Dis Meera... tu n'arrêtes pas....

The book is a poetic prose and experimental novel. It's part of my PhD on the trans-generational transmission and poetics of trauma

Le livre est une prose poétique et roman expérimental. Cela fait partie de ma thèse de doctorat sur ​​la transmission trans-générationnelle et la poétique d'un traumatisme.




A literary journal that Meera contribute :

Making Perfect Bodies
Voyage au bout du concept de la beauté éternelle
Voyage into the concept of eternal beauty

Le site Littéraire de Meera est ici / Here, the Meera's literary works:
http://sites.google.com/site/meeraatkinson/ (clic on pic)

Meera site





Il y a les chansons pour les autres artistes aussi :

One of the other Meera's songs...





5) How can you reconcile the PhD, essays, short stories and novels (many), rehearsals and recordings with the band and ... and family life? Have you time left for recreation ?
Comment parviens tu à concilier le doctorat en philosophie, les essais, nouvelles et romans (nombreux), les répétitions et enregistrements avec le groupe et ... et la vie de famille ? Il Reste-il de la place pour le reste ?

Lynd5S

Right now is an intense and busy time because a PhD is a lot of work and then there are essays, conference papers, songs and band sessions on the side, but I do have periods of not writing essays, stories or poems, and just focusing on the PhD, and over the years I've had some long periods not writing at all. At the moment it's a bit of a juggling act, and maintaining balance is always tricky when very busy. I don't have children so it's easier for me than some, though I do have two spoilt cats to tend to.

Il est certain que ma vie en ce moment est intense et bien remplie. Le doctorat représente beaucoup de travail, et puis il ya des essais, les écrits pour les conférences, les chansons et les répétitions avec le groupe. J'ai aussi des périodes où je n'écris pas d'essais, des histoires ou des poèmes, pour me concentrer uniquement sur le doctorat. Au cours de ma vie, j'ai eu quelques longues passes où je n'écrivait rien du tout. Tout de suite, c'est un peu un numéro de jonglage: il est certain que le maintien de l'équilibre est toujours plus délicat lorsque tu es très occupé. Je n'ai pas d'enfants donc c'est plus facile pour moi que pour d'autres, mais j'ai deux chats que j'ai tendance à gâter.




6) It's true that autumn is the season of the absolute, since we have all lived and we know that the arrival of the snow is relentless ... But people in your case know, better than anyone, burn the light like if each time was the lastest. Is it your state of mind? How the situation has evolved? Do you see any glimmer of hope, I think about the Internet, wich despite all its shortcomings, brings people together .. Are you a witness ... ?
Il est exact que l'automne est la saison de l'absolu, puisque l'on a tout vécu et que l'on sait que l'arrivée de la neige est inexorable... Mais, les gens dans ton cas savent d'autant mieux allumer les flammes, comme si à chaque fois, c'était la dernière. Est-ce ton état d'esprit ? La situation a t-elle évolué ? Vois-tu une quelconque lueur d'espoir, je pense à l'internet qui, malgré tous ses travers, rapproche les hommes.. Es-tu un témoin... ?


I like that French English turn: 'burn the light like if each time was the lastest' Christophe. Lovely. My state of mind is strong and healthier than ever, and of course still vulnerable to the faultlines and moments of insanity that beset all but the Buddhas and animals in the wild. The story of how my situation has evolved is too complex to tell here, but the good news is it has. As to whether I see glimmers of hope . . . Hope is such a strange concept. What does it mean? To hope is perhaps to already set yourself up for disappointment and disillusionment because to hope must mean to hope for something particular and if you're hoping for something particular you're asking life to do your bidding, and life often has other ideas. That said I think it's good to know what you want and to go for it while relaxing any temptation to grasp or force it. I don't mean to be cynical at all. Life is better for me than ever and I feel that wonderful things are happening and possible. I suppose rather than thinking in terms of hope I think in terms of trusting the process of life. There is wisdom in the process of life that is beyond my limited vision. I try to surrender to, and work with, that.

Your question am I witness is an interesting one, particularly in terms of my research around trauma. To my mind all artists, of whatever kind, are witnesses.




J'aime cette traduction franco-anglaise «brûler la lumière comme si chaque fois était la dernière", Christophe, c'est charmant. Mon état d'esprit est plus fort et plus sain que jamais, mais est, bien sûr toujours vulnérable aux failles et aux moments de folie qui nous assaillent tous, sauf les bouddhas et les animaux sauvages.
L'histoire de l' évolution de ma situation est trop complexe pour être racontée ici, mais la bonne nouvelle, c'est que ça a évolué. Quant à savoir si je vois des lueurs d'espoir. . .
L' espoir est un concept étrange. Qu'est-ce que cela signifie?
Espérer, c'est peut-être être déjà se préparer à la déception et à la désillusion, car l'espoir doit signifier espérer quelque chose de particulier, et si vous espérez ce quelque chose de particulier, vous demandez à la vie de gagner votre pari. Seulement voilà, souvent la vie a d'autres idées.
Cela dit, je pense qu'il est bon de savoir ce que l'on veut et d'y aller, tout en résistant à la tentation de se précipiter ou de forcer.
Je ne veux pas être cynique du tout. La vie est pour moi meilleure que jamais, et je crois possible que des choses merveilleuses se produisent. Plutôt que de penser en termes d'espoir, je pense en termes de confiance dans le processus de l'existence.
Il ya une sagesse dans ce déroulement là qui est au-delà de ma vision limitée.
J'essaie de m'abandonner à celà et de travailler avec.


Ta question, "suis-je un témoin" est intéressante, notamment au regard de mes recherches autour du traumatisme. Pour moi, tous les artistes, quels qu'ils soient, sont des témoins.






Fantastic Meera's song there : savage, speed & brilliant.
Absolute Punk Sounds ! RAGE !








Lynd2





Meera...











Copyright Meera Atkinson - Concept Art & Illustrations Lyndelle Jayne-Spruyt - Tous Droits Réservés - L'Illustration Musicale Avril 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire